A qui s’adressent les SCPI ?

Les SCPI

L’immobilier est un bien patrimonial. Il est devenu actuellement un objet d’investissement très important. Sur ce fait, différentes possibilités sont offertes aux investisseurs. Il existe un choix courant qui consiste à recourir à des agences immobilières. Mais depuis quelques décennies, une nouvelle forme de gestion de patrimoine immobilier est apparue. Il s’agit des Sociétés civiles de placement immobilier, connues sous l’acronyme SCPI. À quels investisseurs profitent le mieux ces sociétés ?

Les SCPI, pour des investisseurs en quête d’un placement prudent

Les SCPI sont nées en France dans les années soixante. Encore connues sous la désignation de pierre papier les SCPI ont généré plus de 8,4 milliards d’euros en 2019. Cette réussite est le résultat cumulé de 96 SCPI gérées par 32 sociétés de gestion. Ces chiffres révèlent la rentabilité rassurante de l’investissement dans un tel commerce. Les SCPI sont faites pour tous ceux qui cherchent un investissement prudent.

Le succès que rencontrent ces entreprises réside dans l’existence d’un cadre juridique très rigoureux. En effet, au cours de l’histoire, des lois ont été votées dans le but de protéger les investisseurs. En conséquence, la légalisation de la création d’une pierre papier devient une procédure difficile. Elle est placée sous l’égide de l’Autorité du Marché Financier. L’examen des dossiers de création est si fin que seulement 96 SCPI existent en France en 2019.

L’un des grands avantages de l’investissement dans ces sociétés consiste à une mutualisation des risques. La réussite dans les négociations et investissements est soumise à des lois économiques. Les périodes de crise constituent de véritables menaces pour la prospérité des affaires. L’investissement dans les Sociétés civiles de placement immobilier permet d’atténuer l’effet dévastateur des dépressions. Cette sécurité repose sur l’existence d’un parc immobilier très diversifié. Le loyer perçu par les associés des SCPI servira alors de sommes refuges.

Pour comprendre davantage le fonctionnement de ces entreprises immobilières, un guide SCPI est disponible pour tous. Afin de l’acquérir, il suffit de le télécharger gratuitement dans le site suivant : www.SCPI-online.com.   

Le guide SCPI, un manuel pour assurer son futur

La subvention aux besoins et la stabilité du niveau de vie nécessitent un apport suffisant et régulier en salaire. Or, à la fin de la période active, les revenus perçus n’égalisent pas les salaires. Les pensions sont beaucoup plus basses. Il existe pourtant une solution rassurante pour prévoir ces moments difficiles. La solution s’appelle placement immobilier dans des sociétés civiles spécialisées. En effet, selon le guide SCPI ces sociétés permettent à leurs associés de bénéficier d’un revenu trimestriel régulier.

La procédure de souscription exige un achat des parts. Le prix de cette vente monte à quelques milliers d’euros. Par exemple, pour ACCIMMO PIERRE ce frais vaut 8,9 % du capital de la société. Chaque trimestre, l’associé percevra un montant au prorata de ses parts SCPI. De ce fait, il percevra annuellement près de 6 % net du prix moyen des parts. Ce dernier chiffre se nomme rendement.

Aussi l’investisseur trouvera-t-il une rentabilité dans la souscription à la société sur le long terme. Au fil des années, le frais de souscription pourra être amorti. Par conséquent, dans les temps financiers difficiles de la retraite le sénior jouira toujours d’un revenu complémentaire. Sa pension sera gonflée. L’investissement en SCPI est donc un choix idéal pour celui qui vise ses vieux jours.

Le guide SCPI, un manuel pour des investisseurs rusés

Lorsqu’une société gère des patrimoines immobiliers, des obligations fiscales lui sont soumises. Pour le cas d’une location, le taux d’impôt sur le revenu en France s’élève jusqu’à 30 % des loyers. En plus, le propriétaire doit payer les prélèvements sociaux plafonnant les 17,2 %. En outre, il doit s’acquitter des charges locatives. Celles-ci correspondent à des dépenses occasionnées par la jouissance du bien immobilier. Il s’agit par exemple des factures d’électricité, d’eau ou de gaz.

Une question alors se pose : n’existe-t-il pas un mode d’investissement dans un projet de location pour amoindrir les charges fiscales ? Le guide SCPI suggère de souscrire à des placements en SCPI fiscale. Elles exploitent les lois liées aux charges sociales et à la fiscalité. Pour prendre avantage sur la loi Pinel, il existe des SCPI fiscales dites Pinel. Dans ce cas, une réduction d’impôt sur le revenu peut aller jusqu’à 18 %. Par exemple, un investissement de 50 000 euros sur des parts SCPI engendre une réduction d’impôt de 9 000 euros. La condition réside dans la garde des parts pendant une durée de 9 ans minimum. Ceci est conforme à la rentabilité de l’investissement à long terme comme le relate le guide SCPI.

 De ce fait, l’investissement en SCPI est idéal pour tout agent économique qui veut bénéficier d’une atténuation des charges fiscales.

Des avantages divers de l’investissement en SCPI

Les Sociétés civiles de placement immobilier gèrent un grand nombre de patrimoines. Celles dites de rendement s’occupent des biens professionnels tels que bureaux, commerce, entrepôts et cliniques. En conséquence, souscrire à ces entreprises permet une diversification de ses placements.

Un associé qui réside en dehors de la France peut aussi trouver des avantages dans ce mode d’épargne. La raison est que dans son pays de résidence les charges sur les revenus peuvent être moins élevées qu’en France. 

Finalement, les SCPI sont des modes d’épargne destinés pour tous.